4 facteurs qui réduisent les coûts énergétiques de votre système de ventilation d'extraction local

Un équipement qui capture et filtre les émissions nocives s'avère souvent nécessaire pour maintenir un environnement de travail sûr. Il consomme de l'énergie, en quantité significative pour certains processus. Que vous exploitiez un petit laboratoire ou une grande usine avec des systèmes d’extraction et de filtration, il existe plusieurs façons de réduire la consommation d'énergie, en particulier lorsque les dispositifs d'extraction ne doivent pas fonctionner en permanence. Dans cet article de blog, je décris divers facteurs qui peuvent réduire la consommation d'énergie de vos systèmes de ventilation et de filtration locaux.

1. Extraction de vapeurs et de poussières à la source de contamination à l'aide d'amortisseurs automatiques

Quand c'est possible, la capture des vapeurs, des fumées et des poussières nocives à la source de contamination est la façon la moins énergivore et la plus efficace de les empêcher d'atteindre la zone de respiration ou de polluer l'environnement. De même, le point d'extraction ne doit être ouvert qu'en cas de besoin, avec un flux d'air optimisé. L'application d'amortisseurs est un bon moyen de contrôler le flux d'air. Puisque les amortisseurs manuels ne peuvent être fermés ni ouverts, aussi souvent qu'ils le pourraient, des amortisseurs automatiques commandés par la charge de travail effective peuvent sauvegarder des quantités considérables d'énergie. 

2. Dimensionnement de la canalisation afin d'optimiser la vitesse de transport du flux d'air

Une fois que l'air contaminé a été capturé à la source, il est transporté du point d'extraction à une unité de filtration. Afin d'éviter que des poussières et des particules ne s'accumulent dans la canalisation, vous devez avoir une vitesse de transport suffisante, en fonction de la poussière. Un atelier peut compter de nombreux points d'extraction, mais il arrive qu'ils ne soient pas utilisés en même temps. La vitesse suffisante doit être maintenue même lorsque le nombre de points d'extraction utilisés varie. Toutefois, en dimensionnant le système de canalisation afin d'atteindre une vitesse de transport suffisante, le système sera le moins énergivore possible.  

3. Conserver la perte de charge dans le filtre à un niveau faible

Après avoir été transporté tout au long de la canalisation, l'air contaminé atteint l'unité de filtration. Tout comme avec le système de canalisation, il est préférable de dimensionner le filtre par rapport au nombre de points d'extraction qui sont généralement utilisés en même temps. Cela signifie que le filtre est adapté à un flux d'air inférieur à la somme des flux d'air dans l'ensemble des points d'extraction. Pour une filtration efficace, la vitesse de transport et le flux d'air ne doivent pas être inutilement élevés. De cette façon, vous gardez la perte de charge dans le filtre à un niveau relativement bas. Vous économisez ainsi de l'énergie et gardez le filtre en bon état pendant plus longtemps.  En outre, il est important d'utiliser le milieu/matériau filtrant approprié pour le type de poussières à filtrer afin que le filtre se nettoie facilement, tout en réduisant au minimum la quantité et la fréquence des nettoyages. L'air comprimé utilisé pour le nettoyage nécessite de l'énergie et induit une usure du filtre. En utilisant un filtre qui se nettoie automatiquement à l'aide d'un système à impulsions d'air comprimé à la demande, vous veillez à ce que le filtre fonctionne de façon optimale.

4. Optimisation de l'efficacité énergétique du système de ventilateur avec un Entraînement à Vitesse variable

Le ventilateur du système d'extraction des poussières et des vapeurs affecte tous les facteurs décrits ci-dessus et c'est là que vous avez le plus grand potentiel pour économiser de l'énergie et réduire les coûts. Si vous laissez un ventilateur tourner sans arrêt à plein régime plein régime, quelle que soit la charge de travail, cela créera un flux d'air plus important que nécessaire, ce qui gaspille ainsi de l'énergie et use le filtre. Il est essentiel d'ajuster la vitesse du ventilateur à la charge de travail réelle afin de minimiser les coûts et la consommation d'énergie.  

Un Entraînement à Vitesse variable (EVV) avec contrôle de la pression, également appelé Entraînement à Fréquence variable (EFV) ou variateur de vitesse, vous aidera à contrôler la capacité du ventilateur. L'EVV permet de contrôler la pression dans le système de canalisation et d'optimiser la vitesse du ventilateur en fonction de la quantité réelle de flux d'air nécessaire, jusqu'à la capacité maximale. De même, en utilisant des ventilateurs à aubes incurvées vers l'arrière, l'efficacité est optimisée. Globalement, cela optimisera l'utilisation de votre système de ventilation d'extraction local, améliorera les performances des filtres et réduira les niveaux de bruit, l'extraction de l'air conditionné et les coûts énergétiques.
 
Quelles sont les adaptations, appropriées à votre système de ventilation d'extraction local, qui dépendent de vos processus de travail et quelle en est l'ampleur ? Chez Nederman, nous disposons de l'expertise et de la gamme de produits pour vous offrir une solution peu énergivore qui optimise l'utilisation de ventilateurs et de filtres dans vos processus de production. N'hésitez pas à me faire part de toutes vos questions !