Les risques pour la santé liés à la fumée de soudure et comment les réduire dans l'atelier

Welding fume - health risks involved

En 2017, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a publié une nouvelle preuve scientifique démontrant que l'exposition à la fumée de soudure de l'acier doux peut causer un cancer du poumon, et probablement le cancer du rein chez l'homme. En conséquence, la fumée de soudure de l'acier doux a été reclassée en tant que cancérigène pour l'homme au Royaume-Uni, et il y a de fortes chances pour que d'autres pays suivent cet exemple. De plus, cette découverte récente indique que toute la fumée de soudure doit être considérée comme étant potentiellement cancérigène et que des mesures devront être mises en œuvre afin de réduire les risques pour la santé liés à l'exposition à la fumée de soudure.

La réévaluation de la fumée de soudure de l'acier doux

Certains composants de l'acier doux tels que les oxydes de chrome, le nickel, le cadmium et le manganèse, sont des substances cancérigènes connues ou suspectées. Étant donné que la fumée de soudure de l'acier inoxydable possède une teneur plus élevée en éléments d'alliage de ce genre (ainsi que du carbone) que la fumée de soudure de l'acier doux, jusqu'à récemment le premier était supposé être significativement plus dangereux. Le CIRC a découvert qu'en dépit du fait que la fumée de soudure de l'acier doux contient des concentrations plus faibles de ces éléments, elles demeurent suffisamment puissantes pour causer un cancer chez l'homme.

Qu'est-ce qui rend la fumée de soudure dangereuse ?

La fumée générée lors des processus de soudure est composée de particules solides (allant de 10 nanomètres à 20 microns) qui se forment lorsque les vapeurs métalliques se condensent. Une majeure partie de cette fumée est respirable et peut pénétrer en profondeur dans les poumons, où elle peut causer de sérieux dommages et aussi se propager dans les voies sanguines.


Ce qui aggrave davantage le risque d'exposition est le fait que l'opération de soudure requiert que le soudeur positionne sa tête et, par conséquent, sa zone de respiration à proximité de la zone de génération de la fumée, étant donné que le soudeur doit pouvoir voir la progression de la soudure. Excepté si un système de capture adéquat de la fumée est en place, le soudeur s'expose à une forte concentration de fumées dangereuses.

Le risque de l'exposition à la fumée de soudure ne se limite pas aux soudeurs

Tandis que la proximité à la source de fumée (et à sa forte concentration) expose le soudeur à un niveau de risque particulièrement élevé, les émissions fugitives peuvent également toucher le personnel. C'est une des principales raisons pour lesquelles la capture effective à la source est la méthode de contrôle recommandée, car elle empêche la fumée de pénétrer et de se propager dans l'atmosphère générale. C'est également pour cela qu'une ventilation générale sans capture à la source, avec le soudeur portant uniquement une protection respiratoire (jadis une méthode courante de contrôle de la fumée), n'est plus du tout recommandée.

La fumée de soudure présente d'autres risques pour la santé outre le cancer du poumon et du rein

L'exposition à la fumée de soudure peut entraîner de nombreuses maladies et complications pour la santé. L'inhalation de particules d'oxyde de fer peut causer une sidérose, une maladie pulmonaire bénigne. Une affection beaucoup plus grave est la fièvre des métaux causée par le béryllium, le zinc et le manganèse, et pouvant affecter le système nerveux central. Les fluorures souvent utilisées dans les revêtements d'électrode peuvent provoquer une irritation des yeux, du nez et de la gorge, et une exposition à long terme peut même entraîner des problèmes osseux et articulaires ainsi qu'un excès chronique de liquide dans les poumons. Des études ont également montré que le rayonnement ultraviolet issu du processus de soudure peut contribuer au cancer de la peau, tout comme le rayonnement U.V. du soleil. Pour les soudeurs, le cou et la région adjacente (souvent non protégée) sont particulièrement exposés.

La mise en place d'un simple système d'évacuation de la fumée de soudure ne suffit pas

Chez Nederman, nous observons bien trop souvent comment des équipements d'évacuation de la fumée tout à fait satisfaisants sont mis de côté dans les ateliers parce que les soudeurs ne reconnaissent pas la nécessité de les utiliser. Parfois, nous constatons l'utilisation incorrecte des équipements, avec des hottes d'aspiration placées bien trop loin de la source de la fumée pour être efficaces, voire placées de telle façon que la fumée est dirigée vers la zone de respiration de l'opérateur. 


Il est essentiel que l'opérateur soit formé à comprendre la raison d'être de l'équipement d'évacuation de la fumée et son mode de fonctionnement, pour son bénéfice personnel ainsi que pour celui de ses collègues sur le poste de travail. Être formé à utiliser correctement l'équipement d'évacuation de la fumée doit être aussi important que la formation à la soudure, étant donné que cela peut sauver des vies.

Qu'entreprend Nederman pour augmenter la sécurité des soudeurs ?

Nederman a développé un portefeuille leader dans l'industrie de produits de capture à la source de la fumée minimisant l'exposition du soudeur à la fumée de soudure dangereuse. Nous sommes en mesure d'offrir des solutions efficaces pour toute application de soudure, qu'il s'agisse de bras d'extraction positionnables à grand volume d'air ou d'une aspiration haute pression à faible volume sur la torche de soudure. La deuxième variante est de plus en plus convoitée en raison du développement de torches de soudure plus pratiques et plus légères avec voiles d'aspiration intégrés. Ces solutions sont fournies sous forme de machines à un seul utilisateur (mobile ou portable) telles que FilterCart et FilterVac, et de systèmes d'évacuation fixes à utilisateurs multiples.

Si vous avez des questions à ce sujet, ou sur la façon dont nous pouvons vous aider à trouver un système d'évacuation de la fumée adéquat pour votre usine ou votre atelier, n'hésitez pas à nous contacter. Vous pouvez également en lire davantage sur la reclassification de la fumée de soudure de l'acier doux en tant que substance cancérigène pour l'homme au Royaume-Uniles risques de la fumée et de la poussièreainsi que sur l'évacuation de la fumée de soudure robotisée et bien d'autres sujets associés ici dans la bibliothèque technique de Nederman.