La technologie NFD FibreDrain modernise la filtration de la fumée d'huile et du brouillard d'huile

La fumée d'huile et le brouillard d'huile sont nocifs pour la santé de l'homme et peuvent entraîner une multitude de troubles lorsqu'ils sont émis dans l'environnement de travail. Les techniques utilisées pour purifier l'air des particules d'huile dans les installations se sont souvent avérées au mieux inefficaces et dans le pire des cas inadéquates. Seule une solution de filtration dotée aussi bien d'une capacité de récupération élevée que d'excellentes caractéristiques d'évacuation est capable d'éliminer ces particules de façon économique, et ce même dans les environnements et les applications où le brouillard d'huile et la fumée d'huile sont particulièrement répandus.

Qu'est-ce que le brouillard d'huile et la fumée d'huile ?

Le brouillard et la fumée se définissent par les liquides impliqués dans leur formation et la taille de leurs gouttelettes. Le brouillard d'huile consiste généralement en une émulsion à base d'eau (réfrigérant), sachant que l'huile représente 2 à 10 % le reste étant de l'eau (utilisée respectivement à des fins de lubrification et de refroidissement). La fumée d'huile se forme à partir de l'huile pure ne contenant pas d'eau. L'huile et la fumée ainsi émises à partir de celle-ci représentent un risque potentiel d'incendie. L'huile pure et les émulsions d'eau sont souvent désignées par l'appellation courante suivante : MWF – fluides de traitement des métaux.

Le tournage, le fraisage, le meulage, le perçage, le traitement thermique et le pressage sont les procédés les plus courants lors desquels le brouillard d'huile et la fumée d'huile peuvent se former. Cela se produit généralement lorsque la pression de rinçage est importante et que l'émulsion est pulvérisée sur un outil ou un produit se déplaçant ou tournant à vitesse rapide. La fumée d'huile se forme de manière similaire, par les mêmes applications, mais avec la chaleur comme principale source.

Les dangers des fluides de traitement des métaux

Au cours des récentes décennies, l'accroissement de la vitesse et de la productivité des machines a également entraîné une augmentation de la quantité de particules de brouillard d'huile et de fumée d'huile. Les particules de brouillard d'huile ont tendance à être plus volumineuses que celles de la fumée d'huile, ce qui facilite leur récupération. Les gouttelettes de brouillard d'huile sont généralement supérieures à 1 micromètre, ce qui signifie qu'elles sont plus simples à récupérer que les particules émises par la fumée d'huile ayant tendance à être inférieures à 1 micromètre.

Les dangers suscités par ces substances sont nombreux et significatifs. Les machines contenant les fluides de traitement des métaux ne sont pas nécessairement touchées par ces derniers, mais lorsque ces fluides sont émis sous forme de brouillard ou de vapeur, ils peuvent s'accumuler dans les systèmes CVC et/ou encrasser la surface des plafonds, parois, sols, escaliers et/ou équipements. Par ailleurs, ils sont souvent cancérigènes et constituent de ce fait un danger immédiat pour la santé de ceux travaillant à l'intérieur de l'installation. Ils peuvent aussi être à l'origine de problèmes dermiques et respiratoires. En outre, les émissions de brouillard d'huile peuvent générer des flaques d'eau dans lesquelles la saleté et les bactéries peuvent s'accumuler pour proliférer sur les sols et les machines.

Récupération des particules d'huile

Afin de purifier correctement l'air des particules dangereuses, il convient d'installer un collecteur de brouillard d'huile / fumée d'huile efficace doté d'un élément filtrant tout aussi efficace. La récupération des particules est à bien des égards l'étape la moins complexe de l'opération (bien que de nombreux récupérateurs offrent encore un rendement inférieur). Le défi majeur consiste plutôt à éviter que votre filtre ne se colmate immédiatement avec les particules qu'il collecte. En l'absence d'un système d'évacuation adéquat, beaucoup de filtres seraient encrassés en quelques heures seulement.

Méthodes et caractéristiques garantissant l'efficacité de l'évacuation du brouillard / de la fumée d'huile

L'évacuation, à savoir la capacité d'un fluide (ou solide) à entrer ou sortir de l'élément filtrant, dépend d'un certain nombre de facteurs, tels que la masse volumique aussi bien du fluide que de l'élément filtrant, la vitesse de l'air, la distribution longitudinale de la fibre et la distribution de la masse volumique de la fibre. Dans les filtres NFD, les minuscules gouttes d'huile sont récupérées par des couches de fibres. Les filtres possèdent une conception ondulée en forme de zigzag permettant d'augmenter la superficie et le potentiel d'absorption des particules. Cette conception contribue également à diminuer la vitesse de l'air par le filtre, ce qui permet à un nombre plus important de particules d'adhérer aux fibres. En raison de la tension superficielle des filaments de fibre, les gouttelettes s'accrochent aux fibres et fusionnent avec d'autres gouttelettes. Les fibres grossières telles que celles utilisées dans le NFD, possèdent des caractéristiques d'évacuation supérieures à celles des fibres plus fines. Alors que leur capacité de récupération des gouttelettes est excellente, les fibres plus fines sont incapables d'éviter leur chute ; ce qu'un type de fibres plus grossier est capable de faire.

Plus l'application est complexe, plus la nécessité de solutions durables est grande

Les récupérateurs de brouillard d'huile et de fumée d'huile NFD de Nederman ont été développés de façon à garantir une haute efficacité de filtration et une longue durée de vie du filtre même à des concentrations de brouillard d'huile / fumée d'huile élevées durant le fonctionnement intensif. Les filtres durent généralement des années et ne requièrent qu'une maintenance faible durant cette période. NFD s'est avéré particulièrement utile dans l'industrie automobile et aéronautique, où le brouillard d'huile et la fumée d'huile prédominent et où d'autres solutions ne parviennent souvent pas à fournir une filtration adéquate.

Adaptabilité et prévisibilité caractérisent un système de filtration du brouillard d'huile / de la fumée d'huile pratique et moderne

La conception modulaire des filtres NFD signifie qu'ils peuvent être appliqués et étendus de diverses manières, en fonction de la taille du processus industriel ou d'une machine spécifique par exemple. Ils peuvent être mis place dans des postes de travail individuels ou concentrés en tant que centrale de filtration. La taille du filtre est déterminée par la quantité d'air circulant dans la machine à travers l'unité (en mètres cubes par heure), et non pas par la concentration des particules. Il est néanmoins possible d'apporter certaines adaptations au filtre selon la concentration des particules dangereuses – une fonctionnalité unique du récupérateur de brouillard d'huile et de fumée d'huile NFD. 

Avec l'ajout de Nederman Insight, les opérateurs sont informés à l'avance de la nécessité de remplacer le filtre et d'effectuer des opérations de maintenance. Cela facilitera probablement encore plus le processus de travail et créera un système où la filtration et sa maintenance peuvent être effectuées de manière simple et efficace. 

Pour en savoir plus sur NFD cliquez iciN'hésitez pas à nous contacter pour toute question relative à la filtration du brouillard d'huile et de la fumée d'huile et n'oubliez pas de lire notre prochain article sur la manière d'accroître la sécurité de vos applications avec de l'huile pure.